Les équipementiers automobiles à la croisée des chemins

Nicolas Chéron

Les équipementiers automobiles à la croisée des chemins

5 DECEMBRE 2018
Par Nicolas Chéron,  Responsable de la Recherche Marchés pour Binck.fr

Intéressons-nous au secteur automobile et plus particulièrement aux équipementiers, dont les titres ont sérieusement dévissé cette année. Notamment Valeo qui a reculé de 65% entre son plus haut et son plus bas annuel, et Faurecia qui a perdu 50% en seulement six mois. Globalement, ces sociétés ont pâti des mêmes facteurs : impact du nouveau protocole de test d'émission de véhicules, risque de ralentissement chinois, chute des indices boursiers, abaissement de prévisions sur le secteur automobile, risque de taxes supplémentaires de Donald Trump sur les constructeurs et euphorie de 2017 qui a laissé place à la prudence en 2018, ce qui a fortement déplu aux investisseurs. Valeo a le plus souffert car la société a enchainé les profits warning (avertissements sur résultats) revoyant successivement sa prévision de marge opérationnelle à la baisse, puis la production automobile globale ainsi que ses ventes annuelles.

La raison principale de notre intérêt sur ces valeurs vient du fait que l'euphorie a laissé place à un pessimisme exacerbé. Nous vous avons souvent expliqué que les excès en bourse étaient souvent corrigés par d'autres excès, ce qui pourrait être le cas sur ces dossiers compte tenu de leurs configurations graphiques.

Graphique mensuel de Faurecia depuis 2005

01-Faurecia-Mensuel
Graphique de Faurecia
Source : ProRealTime au 28/11/18

Graphiquement, le titre Faurecia s'inscrit dans une tendance haussière de long terme matérialisée par un canal ascendant en place depuis plusieurs années. L'étude de cette périodicité nous permet de constater l'euphorie de 2017 avec une hausse de plus de 100% qui a permis au cours de s'extraire du canal haussier par le haut et d'aller chercher une résistance historique majeure datant de 2005 (également travaillée en 2003). Un double top a alors pris forme sous cette résistance et la réintégration du canal haussier qui a suivi a engendré un reflux violent, à la hauteur de la hausse stratosphérique précédente. Nous pouvons d'ailleurs constater la pertinence de la borne basse de ce canal puisqu'elle a engendré une réaction haussière de 25% entre le 26 octobre et le 2 novembre dernier. Aussi, tant que ce pivot majeur tiendra, il n'est pas inconcevable d'envisager une seconde réaction positive à son contact. A contrario, en cas de cassure, les vendeurs enfonceraient certainement le clou en direction des 30 euros, particulièrement travaillés en 2015/2016.

Graphique mensuel de Valeo depuis 2009

02-Valeo-Mensuel
Graphique de Valeo
Source : ProRealTime au 28/11/18

Même secteur, même comportement, même combat pour Valeo. Une tendance haussière très long terme qui démarre en 2009, l'euphorie de 2017 qui fait monter le titre plus que de raison et un violent retour à la réalité par la suite. Les cours sont ici aussi posés sur une oblique de soutien clé, pivot pour la suite.

Il convient ensuite de descendre dans les unités de temps plus courtes pour analyser la situation (graphique ci-dessous). En données journalières, Valeo (configuration presque semblable à Faurecia) s'inscrit dans une dynamique toujours baissière, mais la proximité de l'oblique de long terme (en vert) semble réveiller des velléités acheteuses. Malgré des indices sur leurs plus bas annuels, le CAC40 étant à 4970 points au moment où nous écrivons ces lignes, les plus bas de fin octobre n'ont pas été revus et les cours approchent d'une résistance oblique passant par les plus hauts récents (en orange), couplée à la moyenne mobile à 20 périodes. En cas de rupture des 26/27 euros avec volumes, un signal haussier pourrait être déclenché. A défaut, la latéralisation pourrait encore continuer entre 22 et 26 euros un certain temps. Enfin, si les plus bas récents cassent, il deviendrait difficile de défendre un scénario (ne serait-ce que de rebond technique).

Graphique journalier de Valeo depuis septembre 2018

03-Valeo-Journalier
Graphique de Valeo
Source : ProRealTime au 28/11/18

En conclusion, Valeo et Faurecia sont deux actions délaissées, survendues, sur supports long terme à partir desquelles des réactions pourraient prendre forme. Evidemment, un éventuel rebond sera conditionné à la tenue des indices boursiers actuellement sous pression. Il conviendra donc d'agir avec prudence et de ne pas oublier les stops de protection que beaucoup ont l'air d'oublier ces derniers temps.

Suivez-nous sur Twitter : @BinckFR et @NCheron_bourse

Avertissement

© Photo Philippe Dureuil

Article achevé de rédiger le 28 novembre 2018.

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement.
Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable des éventuelles décisions que vous prendrez sur la base de ces informations. Il est conseillé de se renseigner auprès d'un conseil en investissement agréé avant de prendre une décision d'investissement. Binck.fr ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation faite de cette information par les lecteurs et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information.

Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.