Les cours de l'or en chute libre

Nicolas Chéron

Les cours de l’or en chute libre

17 MAI 2018
Par Nicolas Chéron,  Responsable de la Recherche Marchés pour Binck.fr

La barrière symbolique des 3% que les opérateurs surveillaient depuis des mois sur le taux à 10 ans américain a volé en éclat mardi 15 mai propulsant le dollar américain sur un nouveau plus haut annuel. De fait, les cours de l’or libellés en dollar ont chuté sous le seuil psychologique des 1300 dollars enregistrant leur plus forte baisse en séance depuis le début de l’année (35 dollars en séance entre le plus haut et le plus bas). Renversement de tendance à moyen terme ou repli technique passager ? Difficile à dire pour le moment, mais force est de constater que l’or s’approche désormais de supports tangibles. Autant il ne fallait pas céder à l’euphorie passagère quand le métal jaune a tenté de dépasser sa résistance majeure située à 1365 dollars en début d’année, autant il convient selon nous de ne pas céder au pessimisme ambiant alors que la tendance haussière de fond en place depuis un an est toujours intacte.

Sous pression depuis le début de l’année, le dollar américain a fait volte-face mi-avril soutenu par les propos de la Réserve fédérale américain (Fed) et des chiffres macroéconomiques particulièrement robustes. Constatant la bonne tenue du marché de l’emploi américain et une remontée graduelle de l’inflation des salaires, la Fed se montre encline à monter les taux 4 fois cette année, ce qui n’est pas une surprise. L’explication de la resynchronisation du dollar américain avec les taux ces dernières semaines réside selon nous dans la solidité des chiffres économiques publiés récemment aux USA. Les opérateurs, jusqu’ici dubitatifs sur la poursuite de l’expansion économique américaine, prennent note des pressions inflationnistes et ajustent le tir. En effet, cela faisait 10 ans que les marchés étaient ancrés dans un cycle de baisse des taux d’intérêt dans le monde et la donne est en train de potentiellement changer, avec les USA en tête en ce qui concerne leur resserrement monétaire (hausse de taux).

Néanmoins, un ajustement du dollar a eu lieu (le dollar index s’est apprécié de près de 5% en 5 semaines), la Fed ne va pas monter ses taux 5 fois cette année et des tensions géopolitiques déjà existantes pourraient de nouveau être exacerbées, soutenant ainsi les cours du métal jaune. A ce sujet, la liste des risques géopolitiques s’allonge de semaine en semaine avec un Donald Trump qui a successivement attaqué la Russie, la Corée du Nord, la Chine et l’Iran par les airs, par les actes ou par des tweets. Aussi, il convient de rester sur nos gardes, la hausse du dollar n’est peut-être qu’un phénomène technique passager, auquel cas les cours de l’or n’auraient pas dit leur dernier mot.

Graphique hebdomadaire de l’or depuis mai 2016

nc-17mai
Graphique de l'or
Source : ProReaTime au 16/05/18

Voici ce que nous écrivions le 18 janvier dernier : « l’or tient particulièrement bien mais aucun signal n’a été donné pour le moment. Un ralliement voire un dépassement des 1360 dollars serait un point positif et nous laisserait entrevoir un test des fameux 1420 dollars, pivot clé à moyen terme. A contrario, tant que les cours évoluent entre 1200 et 1360 dollars, la prudence reste de mise. Ceux qui ont anticipé la hausse ces dernières années n’ont pour le moment pas été couronnés de succès ».

Graphiquement, il est possible de constater la présence d’une résistance majeure qui bloque l’ascension des prix depuis près de 2 ans à 1365 dollars, surnommée ici « The wall ». Le triple échec sous cette résistance (en janvier, février et avril) a renvoyé les cours à la baisse en direction des supports. Par ailleurs, notons la présence d’une tendance haussière de fond toujours intacte, matérialisée par l’oblique basse d’une figure d’élargissement (en orange). En d’autres termes, il se pourrait que le mouvement en cours ne soit qu’une rotation à l’intérieur d’une configuration de moyen terme haussière.

En conclusion, tout dépendra donc de la tenue ou non du support majeur des 1265 dollars dans les semaines à venir. Si une réaction positive devait prendre forme à proximité de ce seuil technique, un regain d’intérêt pour le métal doré pourrait s’opérer. A contrario, en cas d’accélération des cours sous les 1265 dollars, il conviendrait alors de parler de réelle chute du métal doré, avec pour objectifs théoriques la moyenne mobile à 200 séances actuellement à 1230 dollars, voire le seuil psychologique des 1200 dollars en extension.

Suivez-nous sur Twitter : @BinckFR et @NCheron_bourse

Avertissement

© Photo Philippe Dureuil

Article achevé de rédiger le 16 mai 2018.

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement
Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable des éventuelles décisions que vous prendrez sur la base de ces informations. Il est conseillé de se renseigner auprès d'un conseil en investissement agréé avant de prendre une décision d'investissement. Binck.fr ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation faite de cette information par les lecteurs et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information.

Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.