L’investissement responsable dépasse les 1000 milliards d’euros en France

Franck Pauly

L’investissement responsable dépasse les 1000 milliards d’euros en France

7 NOVEMBRE 2018
Par Franck Pauly,  Journaliste indépendant - Fondateur de FAP Conseil

Comme chaque année, la Semaine de la finance responsable, du 27 septembre au 4 octobre 2018, a mis les projecteurs sur toutes les formes de Finance Solidaire, d’Investissement Socialement Responsable (ISR) ou respectant des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG).

L’Association Française de la Gestion financière (AFG), regroupant les professionnels des métiers de la gestion, vient de publier pour la première fois, les statistiques Investissement Responsable de la Gestion d’Actifs française, en collaboration avec le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), une association de promotion de la finance responsable.


Considéré comme un axe majeur par l’AFG, l’Investissement Responsable (IR) regroupe l’ensemble des approches des sociétés de gestion prenant en compte les critères ESG. Au 31 décembre 2017, l’Investissement Responsable représentait en France 1 081 milliards d’euros.

Les sociétés de gestion françaises qui ont répondu à l’enquête de l’AFG répondantes gèrent donc pour le compte de leurs clients près d’un tiers de leurs actifs en prenant en compte des critères ESG. Tiré par la demande des investisseurs institutionnels, ce qui explique le poids prépondérant des mandats (56%), l’IR s’est fortement développé depuis quelques années. Les pratiques des sociétés de gestion se sont structurées, souligne l’AFG.

Les engagements ESG en France sont importants

Et les exemples de récentes décisions pour renforcer l’ESG sont légion … Carmignac vient, par exemple, de s’engager à contribuer à la réduction des gaz à effet de serre en excluant les sociétés productrices de tabac ainsi que les producteurs de charbon. La société n'investira plus dans aucune entreprise tirant plus de 25% de son chiffre d’affaires de l’extraction du charbon. Ces restrictions s’appliqueront à plus de 90% des actifs sous gestion.

La Banque Postale Asset Management (LBPAM), vient de signer le « Tobacco-Free Finance Pledge », le premier traité international sur la santé publique dont l’objectif vise à réduire l’impact dévastateur du tabac sur l’économie mondiale. La Banque Postale a pris l’engagement, en avril dernier, de passer 100% de ses encours en ISR à horizon 2020.

Et Amundi vient de lancer un plan d’actions à trois ans pour donner une nouvelle portée à ses engagements : la prise en compte de l’analyse ESG sera généralisée dans la gestion de tous les fonds du groupe à horizon de 3 ans. Amundi affiche d’ores et déjà 280 Md€ sous gestion en Investissement Responsable.

61 % des investisseurs dans le monde intègrent des critères ESG

Ce mouvement est généralisé dans le monde. Selon une étude d'HSBC menée auprès de plus de 1700 entreprises et investisseurs dans le monde, l’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance se développe chez les émetteurs et les investisseurs. L'étude révèle en effet que « 61 % des investisseurs et 48 % des émetteurs dans le monde intègrent dans leur stratégie de développement les critères ESG. Pour 48 % des investisseurs, c’est d’abord le souci de rentabilité financière qui détermine leur décision d’intégration des principes ESG dans leur politique d’investissement ».

« On assiste à un changement intéressant, car ce qui incite aujourd’hui les émetteurs à améliorer leur communication est désormais, prioritairement, la pression des investisseurs et non plus la réglementation. Ils sont 83% à le déclarer. Le second facteur cité est la réglementation, suivi du risque réputationnel », explique Daniel Klier, Directeur Développement Durable chez HSBC.

Un segment dynamique avec 12 % de croissance annuelle

« L'attention se tourne toujours plus vers la manière dont les entreprises abordent les questions Environnementales, Sociales et de Gouvernance. Les facteurs ESG jouent d’ailleurs, déjà, un rôle majeur dans la capacité des entreprises à lever des fonds et à générer des bénéfices, et elles réalisent qu’une atteinte à leur réputation peut s’avérer fatale », a souligné Laurent Ramsey, Associé du Groupe Pictet et CEO de Pictet Asset Management dans une précédente étude, rédigée récemment. Pictet, qui a développé l’investissement durable dans sa gestion depuis 1999, exclut certains secteurs qui ne sont pas, dans l’ensemble, essentiels à la prospérité économique et qui entraînent dans leur sillage des externalités négatives, comme la défense, le jeu, le divertissement pour adulte, l’alcool et le tabac.

L’ESG est en plein boom. Les investissements intégrant les facteurs ESG sont devenus l’un des segments les plus dynamiques, avec 12% de croissance par an, poursuit Laurent Ramsey. Plus de la moitié des actifs sous gestion mondiaux devraient ainsi intégrer les facteurs ESG d’ici la fin de l’année. Et si le rythme d’adhésion à ces facteurs se maintient, cette proportion atteindra deux tiers d’ici 2020.

Avertissement

Article achevé de rédiger le 24 octobre 2018.

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement.
Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable des éventuelles décisions que vous prendrez sur la base de ces informations. Il est conseillé de se renseigner auprès d'un conseil en investissement agréé avant de prendre une décision d'investissement. Binck.fr ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation faite de cette information par les lecteurs et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information.

Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.