L'euro à la croisée des chemins

Nicolas Chéron

L'euro à la croisée des chemins

4 MAI 2018
Par Nicolas Chéron,  Responsable de la Recherche Marchés pour Binck.fr

Le mois dernier, nous avons mis en exergue une configuration explosive sur le pétrole qui fluctuait dans un triangle chartiste depuis plusieurs semaines. De plus, sa sortie promettait une accélération des cours et de possibles opportunités d’investissement, que ce soit directement sur l’or noir ou les valeurs du secteur pétrolier. Ce mois-ci, c’est au tour de la paire Euro contre Dollar (EURUSD) d’attirer notre attention, celle-ci présentant une configuration similaire. A cela près que la compression des cours dure déjà depuis 3 mois, ce qui nous permet d’envisager un mouvement de grande ampleur lorsqu’une direction aura été choisie, d’autant que nous sommes actuellement sous une résistance pluriannuelle. 

Après avoir fait couler beaucoup d’encre en 2017 pour sa volatilité et sa performance contre le dollar américain, la monnaie unique est totalement délaissée. Une zone d’équilibre semble avoir été trouvée entre 1.21 et 1.25 dollars sur la paire EURUSD d’autant que les politiques monétaires de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed) n’évoluent guère. D’un côté, la Fed augmente progressivement ses taux depuis 2 ans et devrait continuer à le faire dans les trimestres à venir. Parallèlement, la BCE lui emboite le pas dans la normalisation de sa politique monétaire. Parce que les conditions économiques sont soi-disant réunies pour que la Zone euro puisse voler de ses propres ailes sans programme d’assouplissement quantitatif (QE), la BCE devrait arrêter ses achats d’actifs d’ici la fin de l’année 2018 et de nombreux économistes s’attendent désormais à des hausses de taux progressives en 2019 et 2020. Or, parce que ce programme semble établi, les cours végètent.

En d’autres termes, difficile d’anticiper quel sera le catalyseur assez puissant pour permettre aux cours de la paire la plus traitée au monde de décaler dans les mois à venir. Changement de cap de la Fed ? Accélération de la normalisation en Europe ? Déstabilisation indicielle ? Détérioration des conditions économiques ? Chute de l’inflation ? Nous ne manquons pas d’options mais nous nous garderons bien d’anticiper la suite. Mieux vaudra constater un changement de cap accompagné d’une augmentation de la volatilité que d’essayer de deviner la suite sur une paire aussi complexe.  


Graphique journalier de la paire EURUSD depuis septembre 2017

EURUSD-Journalier

Graphique EURUSD
Source : ProRealTime au 18/04/2018

En données journalières, il est possible de constater la formation d’un triangle chartiste particulièrement propre. Cette figure de compression nous permet d’envisager un décalage des prix dans les semaines à venir. En cas de sortie haussière les records annuels pourraient être retrouvés à 1.25 USD. A l’inverse, une sortie par le bas nous ferait envisager un retour vers un support clé (ancienne résistance en septembre 2017) à 1.21 USD. Il s’agit ici d’un scénario court terme qui s’inscrit à l’intérieur d’un range de moyen terme entre 1.21 et 1.255 USD, dont la sortie serait lourde de sens. 

En effet, lorsque l’on prend du recul sur la situation de long terme (graphique ci-dessous), il apparait qu’une cassure de l’une de ces deux bornes pourrait engendrer un mouvement d’une grande ampleur. A la hausse, une cassure des 1.25 USD nous laisserait entrevoir la sortie d’un canal baissier qui encadre les cours depuis près de 10 ans. Autant dire qu’une accélération en dehors de ce dernier serait historique et permettrait d’entrevoir un retour à 1.30 voire pourquoi pas 1.40 USD à échéance 2020. A la baisse, un échec sous 1.25 suivi d’une cassure des 1.21 USD signifierait que les vendeurs de long terme gardent la main et qu’un retour en direction de la zone des 1.15 USD, très travaillée entre 2015 et 2017, pourrait potentiellement avoir lieu. 

Graphique mensuel de la paire EURUSD depuis 2008

EURUSD-Mensuel

Graphique EURUSD
Source : ProRealTime au 18/04/2018

En conclusion, méfions-nous de l’eau qui dort car un décalage de prix majeur pourrait avoir lieu dans les mois à venir. Tout investisseur, même s’il n’opère pas sur le marché des changes, aura intérêt à suivre la paire EURUSD, ne serait-ce que pour cerner et comprendre les enjeux des politiques monétaires des banques centrales, qui ont un impact sur l’ensemble des marchés, que ce soit le forex, les indices et les actions. Alors que les indices européens tentent de retrouver leurs plus hauts annuels, une accélération haussière de l’euro aurait un impact baissier non négligeable. A l’inverse, une chute de la monnaie unique aurait tendance à leur permettre de surperformer.

Suivez-nous sur Twitter : @BinckFR et @NCheron_bourse

Avertissement

© Photo Philippe Dureuil

Article achevé de rédiger le 18 avril 2018.

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement
Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable des éventuelles décisions que vous prendrez sur la base de ces informations. Il est conseillé de se renseigner auprès d'un conseil en investissement agréé avant de prendre une décision d'investissement. Binck.fr ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation faite de cette information par les lecteurs et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information.

Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.