Orange, Galapagos, Argenx : d'attrayantes répétitions

Article achevé de rédiger le 17 mai 2019

Écrit par Nicolas Chéron | 5 minutes
VEN. 17-05-2019

Comme nous l’avons déjà vu à plusieurs reprises, l’analyse graphique permet de traduire la psychologie des opérateurs. Couplée au respect d’un money management pointu, cet outil est une véritable boussole qui vous permettra potentiellement d’optimiser vos performances.

Régie par des règles strictes, elle permet de déceler des configurations qui se répètent dans le temps et d’accroitre la probabilité de réalisation d’un scénario plutôt qu’un autre. Grâce à la détection de configurations en chandeliers, de retracements particuliers ou encore de situations en range, l’investisseur pourra affiner son timing d’intervention et établir des scénarios avec des invalidations claires, fixées à l’avance.


Nous allons voir ici des exemples d’actions qui en plus de respecter des figures chartistes et des dynamiques haussières, ont tendance à répéter des séquences identiques ou des comportements similaires dans le temps, phénomène assez rare pour être signalé. Ce qui est également intéressant et particulier ici, c’est que ces titres sont presque totalement décorrélés des indices, ce qui peut s’avérer très utile lorsque ces derniers entrent en période de turbulences.

Disclaimer : Cette analyse graphique est apportée dans un seul but pédagogique et ne constitue en aucun cas une recommandation de la part de Binck.fr ou une démarche d’incitation à la souscription des valeurs sélectionnées, celles-ci n’ayant été choisies, de par leurs spécificités, qu’à des fins purement et simplement pédagogiques.

Exemple parfait d’un range, nous avons étudié l’action Orange à maintes reprises dans notre émission Binck Hebdo depuis 1 an. Ce qui nous a attiré et étonné ici, en plus de la capacité de cette action à répéter des allées et venues dans un canal horizontal entre 13.2/13.3 et 15/15.2 euros, c’est que chacun de ses points bas sont des doubles ou triples creux. En plus d’être rares, ces successions de creux sont relativement propres graphiquement et permettaient d’entrer avec un risque limité à un stop sous les creux, offrant ainsi un ratio risque/gain attractif.

Orange en données journalières depuis janvier 2018

ORA-Journalier
Source : ProRealTime au 16 Mai 2019

Plus complexe, l’action hollandaise Galapagos évolue selon de brusques oscillations. Originale mais néanmoins pratique, cette façon de monter progressivement par accélérations qui sont ensuite retracées la plupart du temps à 100% permet à l’investisseur de profiter de plusieurs vagues par an. En 2018, l’action a presque clôturé là où elle avait commencé, tout en offrant 3 vagues successives de 30% de hausse dans l’année. Une fois le mode opératoire du titre identifié, vous pouvez tenter d’optimiser vos entrées fonction de la récurrence de ses comportements passés.

Galapagos en données journalières depuis décembre 2017

GLPG-Journalier
Source : ProRealTime au 16 Mai 2019

Pour finir, étudions une valeur belge cette (une) fois, Argenx. Depuis le mois d’octobre 2018 cette action surperforme nettement les indices, elle est très entourée et haussière. Sa hausse paraît erratique mais elle respecte parfaitement un rythme établi. Après chaque accélération haussière (numérotées de 1 à 4), les cours ont systématiquement retracé 61.8% du mouvement haussier précédent avant de rebondir. Les deux derniers creux d’avril et mai ont respecté ce schéma, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Argenx (action belge) en données journalières depuis octobre 2018

ARGX-Journalier
Source : ProRealTime au 16 Mai 2019

En d’autres termes, l’utilisation de l’analyse graphique n’atteint-elle pas son apogée lorsqu’en plus d’imiter le comportement d’autres titres, de configurations chartistes connues et utilisables, elle permet de mettre à profit la répétition d’un même comportement sur la même action à plusieurs reprises ? Cela nous semble être le cas.

Enfin rappelons que l’analyse technique est un guide et non une science exacte. Des répétitions peuvent avoir lieu jusqu’à invalidation, raison pour laquelle on n’oubliera jamais les stops, afin de se prémunir d’un changement de rythme d’une action.

Auteur

Nicolas Chéron

Nicolas Chéron est diplômé d'un Bachelor of Business Administration (BBA) en Marketing & Management International obtenu à l’EDHEC Business School. Il a commencé sa carrière en 2008 en rejoignant ZoneBourse en tant que Co-responsable de l'équipe recherche. En 2010, Nicolas Chéron intègre l'équipe de FXCM, où il occupe le poste de Stratégiste de marché avant de devenir Responsable du département recherche DailyFX. En avril 2015, il poursuit son travail chez CMC Markets France où il est en charge de l’analyse sur toutes les classes d’actifs.

Nicolas Chéron est également l’un des membres fondateurs des Econoclastes, un Think Thank au sein duquel il souhaite favoriser la vulgarisation et la démocratisation de différents concepts économiques et boursiers.

Depuis Septembre 2017, Nicolas Chéron est Responsable de la Recherche Marchés pour Binck.fr. Il a pour missions le développement d’émissions vidéo en direct sur l’actualité économique et boursière ainsi que la rédaction de points de marchés réguliers publiés sur le site Binck.fr.

© Photo Philippe Dureuil

Ces articles pourraient vous intéresser

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement.
Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable des éventuelles décisions que vous prendrez sur la base de ces informations. Il est conseillé de se renseigner auprès d'un conseil en investissement agréé avant de prendre une décision d'investissement. Binck.fr ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation faite de cette information par les lecteurs et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information.

Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.