Iliad de retour sur une zone historique

Article achevé de rédiger le 23 septembre 2019

Écrit par Nicolas Chéron | 10 minutes
JEU. 03-10-2019

L'action de la maison mère de Free, Iliad, n'a pas la cote. Son cours a perdu jusqu'à 40% depuis le début de l'année et près de 70% depuis mai 2017. En cause, une baisse des abonnés, du bénéfice annuel, une nouvelle stratégie et des marchés qui s'impatientent, voire broient du noir. Comme nous allons le voir, il y a des raisons qui expliquent ce mouvement baissier, la baisse de la rentabilité entre autres mais il se pourrait aussi qu'un pic de pessimisme ait été atteint, du côté des analystes qui suivent le dossier autant que des investisseurs. Les semaines à venir nous en diront plus.

Ce titre a été choisi en exemple d'une configuration à surveiller, avec à titre éducatif d'une lecture des derniers évènements concernant la société et sa configuration graphique associée.

Lorsque nous étudions les dernières publications il est vrai que sur le premier semestre, Free a perdu 127 000 clients dans le mobile, victime de concurrents et pratiques agressives. Toutefois, la société affiche un solde positif de recrutements pour son offre la plus chère à 19.99 euros par mois. Malgré les pertes d'abonnés, Free a affiché un chiffre d'affaires en hausse de 8.4% à 2,6 milliards d'euros au premier semestre, porté par la hausse de 1,5% de ses revenus en France, ce qui est tout de même positif. Le groupe a réitéré son objectif de trésorerie de plus de 800 millions d'euros en France l'an prochain et Xavier Niel s'est dit "extrêmement optimiste concernant l'évolution du parc d'abonnés". Parallèlement, Free a pâtit au deuxième trimestre du litige avec Altice mais la situation semble s'améliorer. Le 10 septembre dernier, un accord a été trouvé entre les deux grands acteurs et Free, comme orange, reprend gratuitement le signal des chaînes d'Altice. En d'autres termes, le pire ne serait-il pas derrière cet opérateur ?

A l'étude des anticipations de chiffres d'affaires et de résultat net fournit par S&P Global Market Intelligence sur le site Zonebourse, l'année 2019 semble une année de transition, avant un retour à une plus grande profitabilité. Si les prochaines publications de résultat ne le confirment pas, il ne faudra pas s'étonner que les opérateurs restent à l'écart.

comptesiliad

Même le consensus des analytes semble avoir atteint un pic de pessimisme à la fin du premier semestre. Plus aucun bureau d'étude qui suit la valeur n'est désormais à "vendre" sur le titre, suite à la forte baisse qu'il a subi récemment. Néanmoins, nous ne pouvons réitérer à quel point le consensus des analystes est un élément à prendre avec des pincettes. Il met parfois du temps à s'ajuster et ce n'est pas parce qu'il n'y a plus de recommandations à la vente que le titre va systématiquement remonter.

consensusiliad

Graphiquement, le constat est le même. Les cours ont atteint une zone historique de prix sur laquelle ils semblent réagir positivement. En revenant sous le seuil psychologique des 80 euros, Iliad est de retour sur une zone de prix historique travaillée pendant des années entre 2006 et 2012, c'est dire son importance. Une divergence haussière apparaît sur le RSI (indicateur Relative Strength index), et la clôture de ce mois sera capitale. En cas de clôture sous les 80 euros, les risques baissiers persisteraient, mais en cas de sauvegarde de ce seuil psychologique, un arrêt de la baisse voire une tentative de rebond technique pourrait probablement se mettre en place.

Graphique d'Iliad en données mensuelles depuis 2005

ILD Mensuel
Source : ProRealTime, au 11 septembre 2019

A plus court terme, en données journalières, le titre a réalisé un excès baissier sur les 75 euros à la suite duquel il a vivement réagi, dans des volumes historiques. Le RSI sort de sa zone de survente et un chandelier haussier a de nouveau pris forme sur les 77 euros le 19 septembre ce qui conforte le scénario de création d'une zone de soutien dans cette zone de prix. Mais attention, ne plus baisser ne veut pas dire monter. Il faudra casser des résistances pour montrer que les acheteurs prennent la main et que nous ne sommes pas uniquement dans un rebond technique.

Le plus dur reste à faire dans les semaines à venir en réussissant à se hisser de nouveau au-dessus des 83 euros, correspondant aux plus bas du mois de mars cassés récemment. Si tel devait être le cas, un rebond plus profond pourrait perdurer. A contrario, en cas de nouvelle rupture des 77 euros, le risque d'un retour sur les plus bas annuel ferait son retour. Il s'agit donc d'une action très suivie ces dernières semaines, attention à la volatilité.

Graphique journalier du CAC40 depuis mars 2019

ILD Journalier
Source : ProRealTime, au 19 septembre 2019

En conclusion, Iliad n'a pas eu la chance de profiter de la hausse des indices ces derniers mois mais elle a été délaissée, survendue et les acheteurs semblent de retour. Il faudra évidemment que la société rassure sur ses perspectives dans les publications à venir mais les récents développement avec Altice et la confiance du management dans la réalisation du plan stratégique du groupe nous invite à ne plus être aussi négatif.

Auteur

Nicolas Chéron

Nicolas Chéron est diplômé d'un Bachelor of Business Administration (BBA) en Marketing & Management International obtenu à l’EDHEC Business School. Il a commencé sa carrière en 2008 en rejoignant ZoneBourse en tant que Co-responsable de l'équipe recherche. En 2010, Nicolas Chéron intègre l'équipe de FXCM, où il occupe le poste de Stratégiste de marché avant de devenir Responsable du département recherche DailyFX. En avril 2015, il poursuit son travail chez CMC Markets France où il est en charge de l’analyse sur toutes les classes d’actifs.

Nicolas Chéron est également l’un des membres fondateurs des Econoclastes, un Think Tank au sein duquel il souhaite favoriser la vulgarisation et la démocratisation de différents concepts économiques et boursiers.

Depuis Septembre 2017, Nicolas Chéron est Responsable de la Recherche Marchés pour Binck.fr. Il a pour missions le développement d’émissions vidéo en direct sur l’actualité économique et boursière ainsi que la rédaction de points de marchés réguliers publiés sur le site Binck.fr.

© Photo Philippe Dureuil

Ces articles pourraient vous intéresser…

Les informations fournies présentent un caractère purement informatif, elles ne constituent pas un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers ou de la recherche en investissement.
Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable des éventuelles décisions que vous prendrez sur la base de ces informations. Il est conseillé de se renseigner auprès d'un conseil en investissement agréé avant de prendre une décision d'investissement. Binck.fr ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable de l’utilisation faite de cette information par les lecteurs et des conséquences financières, fiscales ou autres résultant des décisions financières prises par ses clients, notamment sur la base de cette information.

Le placement en Bourse est risqué, vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, ne sont pas constantes dans le temps et ne constituent en aucun cas une garantie future de performance ou de capital.