Analyses

Blog de la bourse en ligne

Il y a toujours un bull market quelque part

Article achevé de rédiger le 29 mars 2019

Écrit par Nicolas Chéron | 6 minutes
VEN. 29-03-2019

La majorité des investisseurs français sur actions ne pratique que des achats, soit par principe, par envie de détenir des titres d’une société, ou par habitude. Comme vous aurez pu le constater sur l’année écoulée, le marché action peut être très volatile. Des valeurs du luxe ont grimpé de 50% en quelques mois pendant que certains équipementiers automobiles chutaient de plus de 60%. Sans parler des small et midcaps que nombreux investisseurs affectionnent, dont certaines ont perdu 70% et ne se sont jamais relevées. Quand les indices corrigent, il y a toujours des opportunités à l’achat, il convient simplement d’être plus sélectif et prudent. A travers cet article nous allons étudier des exemples de valeurs qui ont récemment retrouvé la faveur des investisseurs, comment les détecter, et les pièges à éviter.

 

Disclaimer : Cette analyse graphique est apportée dans un seul but pédagogique et ne constitue en aucun cas une recommandation de la part de Binck.fr ou une démarche d’incitation à la souscription des valeurs sélectionnées, celles-ci n’ayant été choisies, de par leurs spécificités, qu’à des fins purement et simplement pédagogiques.

 

Graphique journalier de Poxel depuis octobre 2018

POXEL-Journalier
Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

Le parcours de Poxel a de quoi faire pâlir le reste de la cote française cette année. Cette biotech a réalisé un parcours parfait depuis son réveil en février dernier. L’intérêt de l’analyse graphique ici est de déceler le ou les signaux indiquant un retour des acheteurs sur un dossier jusqu’ici baissier ou neutre, ce qui évite de rester en position pendant des mois en mode espoir sous prétexte que « le dossier est bon ». Le schéma tactique que nous allons étudier sur cette valeur et qui peut se transposer à d’autres se fait toujours dans le même ordre :

  • Une valeur baissière se stabilise sur un support pendant une période donnée ;
  • Point 1 : les plus bas tiennent et un rebond prend forme avec volumes ;
  • Point 2 : les cours sortent par le haut de la consolidation horizontale ;
  • Point 3 : les acheteurs confirment prendre la main en cassant une oblique baissière ;
  • Point 4 : un objectif majeur est atteint mais les acheteurs le passent ensuite en force ;
  • Le point 4 fait ensuite support et permet une énième relance haussière.

Malheureusement, toutes les actions qui sortent de tendance baissière ne vont pas gagner 80% en quelques semaines comme Poxel, mais l’intérêt de cet exemple est qu’il permet d’identifier les multiples entrées possibles afin de profiter d’un changement d’état d’esprit des opérateurs sur un titre.

D’ailleurs, quel outil est le meilleur moyen de déceler un regain d’intérêt ? les volumes. Plus les volumes échangés sur un point bas sont significatifs, plus la pertinence du signal est forte. Les volumes vont nourrir la dynamique haussière naissante et leur augmentation ne fait qu’accroitre la possibilité d’une continuation de la hausse.

Ci-dessous le graphique d’une petite valeur, Spineway, baissière, puis neutre, qui s’est réveillée le 27 mars en réalisant une sortie de canal baissier accompagnée du second plus important volume d’échange de toute l’histoire du titre, un signal fort. Le lendemain l’action a gagné plus de 40% en séance.

Graphique journalier de Spineway depuis octobre 2018


Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

 

Moins volatile, moins spéculative et donc moins dangereuse, Guillemot a donné un beau signal haussier le 19 mars dernier en cassant un range par le haut avec de beaux volumes, elle a pris 10% de plus dans les séances qui ont suivi.

Graphique journalier de Guillemot depuis septembre 2018

GUI-Journalier
Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

 

Encore moins impressionnante mais tout aussi agréable à trader, Orange s’est récemment échappée d’un range par le haut après avoir testé un support hebdomadaire à maintes reprises. La cassure est nette, avec des volumes importants, le signal était clair et son invalidation évidente.

Graphique journalier d’Orange depuis novembre 2018

ORA-Journalier
Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

 

Ce type de configuration de retournement se retrouve sur tous les marchés, tous les secteurs, tous types de titre, il convient simplement d’identifier une sortie de range par le haut avec cassure franche, volumes et accélération. Voici l’exemple d’une grosse valeur, Dassault systèmes, qui a pris 20% après une éjection puissante par le haut d’un range. La cassure a été réalisée la veille d’une publication et laissait entendre un fort engouement pour ce dossier.

Graphique journalier de Dassault depuis août 2018

DSY-Journalier
Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

 

Autre secteur, autre comportement, Budget Telecom enchaîne les sorties de range assez proprement, avec des volumes à chaque fois. C’est typiquement le genre de valeur décorrélée des indices qui peut permettre de surfer une tendance quelques séances à quelques semaines après cassure haussière.

Graphique journalier de Budget Telecom depuis novembre 2018

ALBUD-Journalier
Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

 

Et pour finir, voici l’exemple d’un échec. La valeur Intrasense est passée de baissière à neutre à la fin de l’année 2018, les volumes ont augmenté, des acheteurs sont entrés et un rebond a pris forme vers les 0,28/0,3€ au début du mois de mars 2019. Or, vous voyez bien à quel point la résistance a fait son travail, la MM200 a bloqué la hausse, les volumes ont augmenté sur la tentative haussière mais pas suffisamment. Nous avons donc ici l’exemple d’une petite valeur, qui malgré un rebond de 50% en quelques semaines n’en est pas moins restée baissière. Aucun signal fort n’a eu lieu, ce dossier reste donc en attente de signal et les acheteurs en quête de « dynamique haussière » passeront leur chemin.

Graphique journalier d’Intrasense depuis juin 2018

ALINS-Journalier
Source : ProRealTime, au 28 mars 2019

 

En conclusion, il y a toujours des actions qui montent quoi que fassent les indices. Vous ne rentrerez jamais au plus bas et ne sortirez jamais au plus haut. Ce qui compte, c’est de surfer une partie de la tendance et de réaliser un gain quel qu’il soit. L’analyse graphique vous permettra de déceler des tendances, les volumes, des signaux techniques, des cassures, des chandeliers significatifs, et peut donc être un complément adéquat à votre analyse fondamentale. Et n’oubliez pas, comme le dirait un trader français bien connu, il faut trader ce que l’on voit et non ce que l’on veut.

Auteur

Nicolas Chéron

Nicolas Chéron est diplômé d'un Bachelor of Business Administration (BBA) en Marketing & Management International obtenu à l’EDHEC Business School. Il a commencé sa carrière en 2008 en rejoignant ZoneBourse en tant que Co-responsable de l'équipe recherche. En 2010, Nicolas Chéron intègre l'équipe de FXCM, où il occupe le poste de Stratégiste de marché avant de devenir Responsable du département recherche DailyFX. En avril 2015, il poursuit son travail chez CMC Markets France où il est en charge de l’analyse sur toutes les classes d’actifs.

Nicolas Chéron est également l’un des membres fondateurs des Econoclastes, un Think Tank au sein duquel il souhaite favoriser la vulgarisation et la démocratisation de différents concepts économiques et boursiers.

Depuis Septembre 2017, Nicolas Chéron est Responsable de la Recherche Marchés pour Binck.fr. Il a pour missions le développement d’émissions vidéo en direct sur l’actualité économique et boursière ainsi que la rédaction de points de marchés réguliers publiés sur le site Binck.fr.

© Photo Philippe Dureuil